Tout savoir sur les joints de pierres à la chaux

Les joints à la chaux sont particulièrement reconnus pour leur résistance et leur propriété respirante. Respectueux pour l’environnement, ils regagnent en popularité avec les années avec l’augmentation des valeurs écologiques.

Fréquemment utilisés pour rejointoyer les pierres, ces joints à base de pierre calcaire possèdent de nombreuses qualités. Pour tout savoir sur les joints de pierre à la chaux, vous êtes invités à poursuivre la lecture de cet article.

Les origines de la chaux

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important d’aborder l’histoire de ce matériau. En effet, cette pierre calcaire a traversé les âges et son utilisation perdure encore à notre époque.

Extraite des gisements de calcaire, elle est ensuite brûlée et broyée ce qui donne de la chaux active. Combinée à de l’eau, vous pouvez obtenir de la chaux morte sous différentes formes. Dans cet article, les joints de pierre à la chaux seront mis à l’honneur.

Les avantages des joints de pierre à la chaux

Les joints de pierre à la chaux sont principalement appréciés pour le fait qu’ils soient perméables à la vapeur, une qualité que les autres joints ne possèdent pas. Cela favorise la réduction des moisissures et de l’apparition de salpêtres.

De plus, leur résistance est un atout face aux intempéries. Aussi, la chaux est un matériau 100% naturel qui procure pourtant une grande isolation thermique et phonique. Les joints à la chaux offrent tous ces avantages à moindre coût.

mortier de chaux

Qu’est-ce qu’un mortier de chaux ?

Le mortier de chaux est l’élément qui permet de réaliser des jointoiements pour les pierres. En d’autres termes, le mortier est ce qui sert de colle pour les travaux de maçonnerie. Constitué d’eau, de liant (ici c’est la chaux) et de charge minéraux (c’est-à-dire du sable).

Le dosage de chaque constituant varie selon l’usage du mortier. Pour les jointoiements des pierres, un mortier gras est l’idéal, composé d’un sable grossier de calibre 0/5 ou 0/3 et riche en chaux ayant un NHL compris entre 3,5 et 5. Pour ce type de mortier, privilégiez de la chaux hydraulique naturelle dont la résistance mécanique est supérieure à celle de la chaux aérienne.

Le dosage idéal pour un mortier à la chaux

Pour la réalisation d’un mortier de chaux, il faudra mélanger de l’eau, un volume de chaux hydraulique naturelle et 2 volumes de sable grossier dans un récipient. Ce dosage s’applique pour la couche principale qui doit être la plus grasse.

Pour connaître le dosage d’eau parfait, piquez la pointe d’une truelle dans le mélange, les empreintes doivent rester dessinées. La couleur de vos joints de pierre à la chaux dépendra de la teinte de votre sable qui différera selon les régions.

Préparez préalablement les pierres

Avant d’entamer n’importe quels travaux, vous devez préalablement préparer vos pierres au processus. Vous devez faire en sorte de nettoyer la surface de celles-ci. Pour une construction, les pierres doivent être en bon état et solides afin de supporter tous les enchaînements de pierres qui vont suivre. Usez d’un marteau pour déceler les pierres fragiles.